Christopher Strachey

par | Juil 2, 2018 | Les pionniers de l'informatique

Christopher Strachey né le et décédé le est un informaticien britannique surtout connu comme l’un des premiers à avoir prôné une approche mathématique dans l’étude des programmes.

Il est le fils du cryptographe Oliver Strachey et de l’écrivaine Ray Strachey. Il a fait ses études à la Gresham’s School et à l’Université de Cambridge.

En 1951, il rejoint le laboratoire informatique où travaille Alan Turing sur l’un des tout premiers ordinateurs conçus et mis en service au Royaume-Uni, le Manchester Mark I.
Les compétences de Strachey sont si élevées que Turing lui remet de facto la supervision des programmes de recherche informatique

Pour démontrer l’approche mathématique de la programmation, Strachey a introduit l’idée de sémantique dénotationnelle  dont l’objectif est de fournir des méthodes permettant de démontrer des propriétés des programmes. Il souhaitait par là atteindre la même rigueur que dans les démonstrations mathématiques usuelles, si ce n’est plus.

Strachey remet d’abord les considérations de syntaxe à leur juste place, appelant que les considérations syntaxiques ne devaient pas prendre le pas sur la sémantique dans l’étude des langages de programmation.

Il a notamment écrit : « Je considère les problèmes syntaxiques comme essentiellement non pertinents pour les langages de programmation… En gros il me semble correct de penser que la sémantique est là pour ce que nous voulons dire et la syntaxe pour comment nous avons à le dire. »

Christopher Strachey a développé des travaux sur la sémantique et la programmation d’un petit système d’exploitation O6 6 (en 1972).
Son travail à inspiré la mise au point de langage de programmation encore utilisé actuellement comme le langage C.

Son travail a été une inspiration également pour le langage SmallTalk qui est le premier langage de programmation entièrement graphique.
SmallTalk à son tour à été source d’inspiration pour Scratch , et l’objectif de Christopher Strachey est devenu réalité, avec scratch les enfants apprennent la programmation en se concentrant sur la sémantique c’est à dire l’algorithme, il n’y a plus de possibilité de faire des erreurs de syntaxe.

 

Imprimer