Comment relier le virtuel au réel ?

par | Jan 1, 2017 | Modélisation et simulation

Utilisation des QR Codes

Le code carré ou code 2D permet de gagner du temps et de réduire les erreurs de saisie manuelle.
Inventé en 1994 au Japon pour la traçabilité des pièces automobiles, il est aujourd’hui très largement utilisé dans différents domaines pour relier un support physique à un univers numérique.

Le code carré est une évolution du code barre et permet de stocker beaucoup plus de caractères.
Son avantage et qu’il ne nécessite pas de lecteur spécial mais un simple smartphone.

tableau-qr-code

Les deux principaux codes carrés qui existent sont les QR Codes et les flascodes.
Le flashcode à été créer par les opérateurs téléphoniques Français et n’est utilisé qu’en France.
Le QR Code est mondial et il est réglementé par une norme la norme ISO/CEI 18004.

I ) Lire un code QR

L’utilisation du code QR est gratuite et accessible à tous.
À l’aide d’un appareil mobile équipé d’un appareil photo et d’une application spécifique, les données sont directement reconnues, permettant ainsi de déclencher facilement des actions : affichage d’un texte, enregistrement d’un contact, accès automatique à une ressource web…. 

Grâce à la redondance de l’information qu’il contient, le code QR reste lisible même si une partie est détériorée ou manquante.
Même s’il est annoncé que cette dégradation peut atteindre 30% de la surface sans dénaturer l’information, cette dernière peut,
parfois, ne pas être décodée comme c’est la cas de l’exemple ci-dessous.

qr-code-degrade

II ) Créer un QR Code

Des sites web permettent de créer gratuitement des QR Codes
Des applications pour téléphones portable permettent de générer aussi ces QR Codes

Unitag https://www.unitag.io/fr/qrcode par exemple permet de générer des QR Code http://goqr.me/ également
 Voici un tutoriel pour générer des QR Code avec unitag

N’essayez pas d’imprimer votre QR Code dans un format trop petit !
En effet ce dernier doit être suffisamment grand pour pouvoir être décodé par le lecteur.

Le QR Code peut être imprimé en différents formats, cependant il ne doit pas être plus petit que 3cm par
3cm car tous les Smartphones n’ont pas des appareils photo embarqués de mêmes qualité et performance.
Par exemple, les iPhones 3Gs n’ont pas d’autofocus (mécanisme de mise au point de la caméra).
Il faut donc éviter d’imprimer un QR Code trop petit pour permettre à tous de le lire.

La taille d’impression du QR Code dépend de la distance à laquelle le lecteur va scanner le QR

distance-qr-code

Pour connaître la taille idéale, une formule simple peut être appliquée :taille-qr-code

IV ) Personnalisation des QR Code


qr-code-designUn QR Code personnalisé permet de se démarquer
c’est possible de le faire avec le service Unitag
https://www.unitag.io/fr/qrcode

 

 

 

 

 

V ) Variantes de QR Code

variantes-qr-code

VI ) Ressources à consulter

Utiliser le générateur Edu Qrcode

EduQRcodes de l’Académie de Versailles https://edu-qrcodes.ac-versailles.fr/ permet de faire des Qrcode de textes; liens; sms; e-mail; évènements; géolocalisation; contact; paramètres de connexion wifi.

Faire des Qrcodes hors ligne avec le boitier Tripmate Titan de l’entreprise Hootoo

https://spark.adobe.com/page/6SSY1/

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer une réalité augmenté

Exemple avec l’application Aurasma

https://www.aurasma.com/

 

 

Paramétrer un iBeacon

Beacons Kezako ! ?

Comme un phare en bord de mer, le iBeacon émet un signal bluetooth basse consommation permanent pour signaler sa présence.

beacons1

dongle-usb-beacon

Ci dessus deux dongle USB i-beacon et
ci dessous différents modèles d’i-beacon

 

 

Le but est de choisir un emplacement dans une zone ou il y a un iBeacon, le iBeacon sera ensuite interprété par une application (mobile) pour proposer un service adapté à la zone.

Cela peut être une zone de musée, un rayon de magasin …

Les ibeacon sont au départ une technologie Apple qui a équipé ses magasins. 
Les premières applications envisagés pour ses balises ont été pour les magasins afin de vous faire vendre plus.

Mais d’autre application existent : 
– Vous faciliter les transports

 

L’aéroport de Hong Kong est actuellement le plus avancé dans l’utilisation des ibeacon pour offrir des services aux passagers

 

Voici maintenant des exemples d’utilisation des i-beacon dans des musées

 

Le prix des i-beacons

Les prix des i-beacon vont de 10 à 50€ selon les modèles, intérieur extérieur, la portée
La portée d’un i-beacon va de 25m à 70m pour les modèles longue portée ( à comparer aux puces NFC qui ont une portée de 4cm )

Voici des sites qui vendent des i-beacon

Il vous est également possible de fabriquer vous même votre i-beacon avec du matériel standard comme par exemple une carte arduino

http://beaconsgalaxy.com/ibeacon-diy-fabriquer-un-ibeacon/

 

 

Paramétrer un bouton connecté

Les boutons connectés existent déjà notamment pour la domotique.
Par exemple lorsque quelqu’un appuis sur votre sonnette durant votre absence, la caméra prend une photo et vous l’envoie sur votre smartphone, pour vous le notifier et éventuellement rappeler la personne.
Par contre cela reste assez cher, et il n’y a pas de normes, vous ne pouvez pas mélanger du matériel de différents fabricants.

La nouveauté c’est l’apparition de nouveaux boutons connectés wi-fi comme celui d’Amazon qui est au départ destiné à commander des produits mais peut être détourné de son usage initial
Il coûte seulement 4,99€, remboursé si vous faite une commande de produit avec et ensuite vous pouvez le modifier si vous avez les connaissances technologiques pour automatiser par exemple votre maison.

Ci dessous l’intérieur du Dash Button

interieur-amazon-hack-bouton

Des idées de modification du Amazon Dash Button https://www.networkshare.fr/2016/11/button-amazon-dash-liste-idees-hacks/

Le service internet IFTTT signifie « If this then that » et permet d’automatiser vos applications numériques et aussi vos objets réels.

 

Autres boutons connectés conçus en France

Myniu   https://www.myniu.fr/

Smilio  https://www.smilio.fr/

 

Utiliser la réalité virtuelle

I ) Présentation

 

II ) Histoire du Google Cardboard

google-cardboard

David Coz et Damien Henry sont les deux français, employés de Google à l’origine du projet. La société américaine permet à ses salariés de consacrer 20% de leur temps de travail à travailler sur des projets personnels. C’est grâce à ce dispositif ainsi qu’à l’imagination et au savoir faire des ingénieurs français que fut conçu le Google Cardboard.

L’objectif annoncé était de proposer à tous publics une solution simple et peu onéreuse permettant d’accéder à de la réalité virtuelle. Il faut dire en effet qu’avant l’apparition du Google Cardboard, la réalité virtuelle n’était pas forcément démocratisée et réservée à quelques connaisseurs.

ancetre-google-cardboard

 

Afin de concevoir le Google Cardboard, les français se sont grandement inspirés de ce qui existait déjà. Durovis Dive, une société Allemande, commercialisait en effet, avant la sortie du Cardboard, un support pour Smartphone en plastique ayant exactement le même usage que le Google Cardboard.

Google l’affirme : l’idée du Cardboard n’est pas de s’approprier une technologie. Et pour preuve, les patrons du Cardboard sont librement distribués et n’importe quel producteur peut les utiliser pour commercialiser son propre Cardboard. D’ailleurs, Google a travaillé en concert avec Durovis qui lui a notamment fourni les lentilles pour ses premiers modèles de Cardboard.

aimant-google-cardboard

Au début du projet, les deux ingénieurs se sont installés dans le Fab Lab de l’Institut Culturel de Google. Pour principal outil, ils avaient à disposition une machine à découper laser permettant de concevoir leurs premiers modèles de Cardboard.

Assez rapidement, des prototypes fonctionnels purent être mis au point. Les français présentèrent alors leur création au responsable de recherche et développement de Google France puis aux équipes américaines. Le succès au sein des équipes Google fut rapidement au rendez-vous, permettant ainsi au projet de se développer et s’améliorer.

L’aimant du Google Cardboard

C’est ainsi qu’un collègue Allemand proposant d’améliorer le prototype eu l’idée d’insérer un aimant sur le côté du Cardboard. Ce dernier est très pratique puisqu’il permet d’interférer avec le magnétomètre du Smartphone inséré au sein du Cardboard, créant ainsi potentiellement un bouton déclencheur d’action. C’est notamment grâce à cet aimant que des commandes additionnelles furent ajoutées par exemple au sein de l’application Google Earth, permettant d’utiliser certaines de ses fonctionnalités sans avoir à sortir le Smartphone du Cardboard pour déclencher une commande.

Article complet sur https://www.lecardboard.com/lhistoire-de-la-naissance-du-google-cardboard/

Combiner plusieurs technologies

Il est souvent intéressant de combiner plusieurs technologies

Par exemple dans les bâtiments le GPS ne passe pas, vous ne pouvez pas être géolocalisé afin qu’un service vous guide à l’intérieur d’un aéroport.

L’aéroport de Hong Kong à combiné le Wi-Fi, les i-beacon et la réalité augmenté afin que votre smartphone vous guide pour les procédures d’enregistrement et pour accéder aux bons terminaux.

 

Dans ce musée, les i-beacon sont associés aux QR Code et à la réalité augmenté pour offrir plus de possibilité aux visiteurs

IDENTIFICATION

 

Cette étiquette d’identification de colis comporte plusieurs méthode d’identification

  • Visuelle
  • par code barre
  • par QR Code
  • par Radio fréquence

Ainsi elle peut être lu par différents équipement de manière manuelle ou automatique.

 

 

 

 

 

 

Le plus important n’est pas ce qui existe déjà, mais ce que vous pourriez imaginer avec ces nouvelles technologies.

 

Réalité augmentée et programmation

Il est possible de combiner les 2 avec le projet arcadia de l’université du Colorado

 

Imprimer