Participer à l’organisation de projets

par | Oct 7, 2016 | Organisation de projets

Un groupe de projet est organisé en exploitant les capacités de chacun de ses membres.

Un élément très important qui permet la réussite d’un projet est certainement l’organisation.

Il existe deux types d’organisations : le travail coopératif et le travail collaboratif.

mode-cooperatif

L’organisation  en travail coopératif est souvent adoptée dans les groupes de projet puisqu’elle permet d’avancer assez vite

En effet, les tâches vont être réparties entre tous les membres de l’équipe en fonction de leurs compétences. Chacun va donc travailler de son côté et les résultats seront assemblés dans un second temps.

Le risque de cette organisation c’est le manque de communication.

Ce risque peut être évité en :
Utilisant des applications informatiques permettant à chacun de voir l’avancement de l’autre.
En programmant régulièrement des jalons, ou revue de projet, c’est a dire des temps ou tous le monde se rassemble pour avoir une vision globale de l’ensemble du projet.

 

 

mode-collaboratif

Dans le type d’organisation collaboratif, tous les membres de l’équipe vont travailler en même temps sur un point précis en mettant leurs compétences en commun.
Le travail avancera donc peut être plus lentement mais cela favorise l’échange et la communication. 

 

Les manières de travailler ensemble

S’informer

Communiquer et s’informer pour un projet est important.
S’informer de ce que font les autres membres du projets, mais aussi ce que font d’autres personnes dans des projets identiques ou différents.

S’informer par exemple grâce à tout ce qui est publié sur internet en rapport avec des technologies qui peuvent améliorer votre projet.
Les technologies évoluent rapidement et régulièrement, utiliser des techniques pour s’informer sans perdre trop de temps s’appelle  la veille technologique.
Il ne s’agit pas d’espionnage, mais d’utiliser intelligemment les informations publiques disponibles.
Plus d’informations sur la veille technologique

 

Conclusion :

Généralement on obtient les meilleurs résultats en mixant les deux manières de travailler ensemble, c’est à dire collaborer et coopérer.

En fonction du projet, des compétences des participants au projet, de l’avancement du projet (retard ou pas), on choisira des périodes de coopération et des moments de collaboration.

Par exemple :

  • Le projet est complexe, il y a plusieurs solutions possibles et les membres n’ont pas tous la même idée.
    Dans ce cas il est préférable que plusieurs membres testent chacun une idée puis ensuite choisissent la meilleure idée ou une synthèse des meilleures idées. C’est la collaboration.
  • Le projet est en retard ou tous le monde est d’accord sur la même idée, dans ce cas il est préférable de répartir des tâches différentes à chacun afin d’avancer le plus vite. C’est la coopération

    Si les membres ont des compétences équivalentes, la collaboration est une solution, si l’une des membres à un niveau beaucoup plus élevé que les autres ( par exemple en programmation informatique ) c’est peut être judicieux que cette tâche du projet soit faite en coopération.

Attention !

Dans un groupe chargé d’un projet, il faudra toujours nommer un des membres qui s’occupera de l’organisation en priorité en plus de sa tâche.
Elle devra vérifier que tout se passe bien dans le groupe, vérifier le respect du planning et de ce qui a été décidé précédemment en revue de projet.
L’élève chargée de l’organisation sera différente à chaque cours, les anciennes et nouvelles responsables de l’organisation devront donc communiquer pour assurer la continuité, soit en fin de cours, soit en début de cours suivant.

Imprimer