Rapide historique du design

par | Sep 26, 2016 | Histoire du design

 puce-flecheUn peu d’histoire

A partir de 1760, la Révolution industrielle modifie les modes de production. D’une production artisanale, en petite série, on passe à une production d’un même objet en grande série.

Ci dessous petite explication sur le design et à quelle période de notre histoire est il apparut.

 

puce-fleche1851 le Crystal Palace de Joseph Paxton

Conçu par Joseph Paxton pour l’Exposition universelle de Londres de 1851, le Crystal Palace est construit en un temps record de 8 mois à partir d’unités modulaires standardisées, préfabriquées en usine.

L’édifice est gigantesque: 563 mètres de long sur 263 de large, pour une surface de 70 000 m2. Haut de 36 mètres, il compte 3 300 colonnes de fonte, 2 224 poutrelles et 300 000 éléments de verre.

Cet hymne à la gloire de la nouvelle société industrielle rencontre une très vive opposition de la part de certains critiques d’art.
Le débat ainsi ouvert entre les partisans de la technologie et de l’industrie et ceux qui défendent la beauté de l’objet unique.

crystal-palace

 

puce-flecheChaise Thonet N°14 – créer par l’ébéniste Michael Thonet en 1859

1-chaise-bisrot-N-14-Thonet

Grâce à une technique nouvelle de bois courbé utilisant la vapeur, l’entreprise Thonet produit la chaise n°14, la nouvelle technique permet de simplifier la conception de la chaise ( 6 éléments en bois, 10 vis et 2 ecrous ) ce qui a pu réduire son prix grâce a une fabrication plus rapide en usine.

Cette chaise a été vendu à plus de 50 million d’exemplaire elle a été créer il y a plus de 150 ans mais on peut encore la trouver aujourd’hui dans des bistrots.

Son succès n’est pas seulement du à son prix ( au XIXème siècle elle coûtait moins cher qu’une bouteille de vin) mais aussi à son design et la façon dont elle remplit sa fonction

Transport des chaises Thonet

Parmi les nombreuses contraintes que doit respecter un designer figure maintenant l’impact sur l’environnement.

Le transport de l’usine jusqu’au magasin ou client a une grande influence sur l’environnement, ce n’était pas encore une préoccupation en 1859 mais le fait qu’on puisse faire tenir 36 chaises en kit Thonet dans 1m cube, va également contribuer à faire baisser le coût de distribution et permettre d’exporter la chaise Thonet dans tous les pays du monde.

2-Transport-chaise-thonet

puce-flecheLe Taylorisme et Henry Ford

La Ford T, première voiture construite en grande série.

la-ford-T

Au Etats-Unis, au début du XXème siècle, Henry Ford invente la première chaîne de montage pour fabriquer voiture la Ford T (1908 à 1927) en suivant une organisation scientifique du travail imaginée par Frederick Winslow Taylor.

 

 

 

 

 

 

 

 

puce-flecheEn Allemagne en 1910 premier pas du design global avec l’architecte Peter Behrens

La collaboration entre l’architecte Peter Behrens et l’entreprise d’électromécanique AEG donne naissance au premier grand exemple de « design global ».

Behrens intervient dans la conception des produits, redessine le logotype, conçoit les en-têtes de papier à lettres, les affiches publicitaires, l’emballage, et imagine même les nouveaux bâtiments de l’usine berlinoise d’AEG et les cités dans lesquelles sont logés les ouvriers.

Evolution-Logo-AEG

puce-flecheAnnées 1920 – début du fonctionnalisme et style épuré dans le design ( début du modernisme )

L’objet industriel remet en cause le rôle de la décoration. Autrefois synonyme de « bel objet« , d’objet coûteux, d’objet « culturel », il est maintenant jugée vulgaire (banal).

« La forme suit la fonction »  cette phrase de l’architecte américain Louis Sullivan à inspirée de nombreux designer

Selon les designers et architectes adeptes du fonctionnalisme :

  • La beauté résulte d’une pureté de la fonction et une absence d’ornementation.
  • L’esthétique dans un design est adapté par rapport aux fonctions de l’objet.

    Dans les années 1920, des mouvements hérités du Cubisme, du Futurisme, du Constructivisme russe, rejettent les effets décoratifs.
    Leurs recherches théoriques, confrontées au réel, posent les bases d’un modernisme qui influencera tout le XXème siècle.

Exemples de mouvements modernistes :

 

Mouvement hollandais De Stijl

chaise-red-and-blue

Chaise : Red&Blue   
Designer : Gerrit Rietveld

Année de création : 1917     Mouvement De Stilj (Hollande)

Inspiration : Composition du peintre Piet Mondrian

  

  

 

 

 

Exemple d’influence du mouvement De Stilj dans le design des objets de notre quotidien

carre-piet-mondrian

 

Ecole le Bauhaus – Allemagne – 1919 / 1933

La pédagogie de l’école est très novatrice, elle est divisée en ateliers qui sont chacun dirigés conjointement par un artiste et par un artisan.

Walter Gropius le fondateur et premier directeur en 1919 en 1919 :

Le but final de toute activité plastique est la construction ! […] Architectes, sculpteurs, peintres ; nous devons tous revenir au travail artisanal, parce qu’il n’y a pas d’art professionnel.
Il n’existe aucune différence essentielle entre l’artiste et l’artisan. […] Voulons, concevons et créons ensemble la nouvelle construction de l’avenir, qui embrassera tout en une seule forme : architecture, art plastique et peinture […]
.

La pluridisciplinarité au cœur du projet du Bauhaus, elle se traduit par une ouverture à toutes les disciplines, qui sont traitées sans hiérarchie : arts du métal, du verre, du bois, du textile, mais aussi photographie, danse, etc.

L’école le Bauhauss va recruter les plus grands artistes de leur temps, sans aucune distinction de discipline ou de nationalité.
Le programme du Bauhaus a suscité l’adhésion d’un grand nombre d’artistes d’avant-garde de toute l’Europe et inspiré des changements dans le design et l’architecture.

Exemple de « design produit » crée au Bauhaus Architecture du Bauhaus
fauteuil-Wassily
Designer : Marcel Breuer
Année : 1925 – 1926
Inspiration :
guidon et cadre de vélo

Premier siège réalisé en tube d’acier grâce à un nouveau procédé de construction par cintrage de tube d’acier sans soudure.

 

 immeuble-bauhaussL’école du Bauhaus a une architecture novatrice pour l’époque, faite de béton, verre et acier.

Cette architecture est à l’origine du style international qui est celui des grattes ciels modernes qu’on peut trouver un peut partout dans le monde, notamment à New York et au quartier d’affaire de la Défense au nord de Paris.

La forme des objets va maintenant être définie par trois éléments :

  • l’aspect économique : l’objet doit être accessible

  • l’aspect technique : le mode de fabrication influe sur la forme

  • enfin et surtout la forme est en adéquation avec la fonction.

puce-flecheLes moyens et matériaux de l’industrie pour une diffusion des objets design au plus grand nombre.

 

Début des objets de designer destinés au plus grand nombre – années 1920 et 1930

Tous ceux qui, en France, pensent que la modernité et la nécessité d’une large diffusion passent par une utilisation intelligente et rationnelle des matériaux et des moyens de l’industrie se regroupent en 1929 au sein de l’Union des artistes modernes (UAM).

Le Mouvement moderne, dont l’architecte Le Corbusier est l’un des porte-parole et qui promeut un mode de pensée rationaliste, prend son essor.

Mais rares sont ceux au sein de l’UAM qui, comme Jean Prouvé, vont jusqu’au bout de la réflexion sur la production de série pour le plus grand nombre

Jean Prouvé designer et architecte autodidacte

Jean Prouvé est le fils du peintre et sculpteur Victor Prouvé ( Art nouveau – école de Nancy ).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Art_nouveau

En 1916, il est contraint d’abandonner ses études à la suite de difficultés financières de la famille.

Il entre en apprentissage pour grille-ferronnerie-saint-denisapprendre la ferronnerie, puis en 1931
il crée «Les Ateliers Jean Prouvé». 

Exemple de ferronnerie :
grille et garde corps de la MELH  de Saint-Denis

Les ateliers Jean Prouvé créer de nombreux meubles ainsi que les premiers éléments architecturaux préfabriqués, comme par exemple la «Maison du Peuple» à Clichy qui fait grande sensation par sa structure en acier et en verre.

Jean Prouvé est cofondateur de l’Union des Artistes Modernes

illustration-jean-prouve

Maison et mobillier personnelle de Jean Prouvé ( utilisation de l’aluminium et de l’acier )

Chaise Métropole par Jean Prouvé 1901 – 1984

chaise-metropole

 

Créée en 1934, la chaise Métropole est fondée sur l’anatomie humaine.

A l’arrière, la tension est plus forte puisque c’est la partie qui supporte le poids du torse.

Les pieds arrière portent alors la plus grande partie du poids de la personne, d’où leur épaississement.

Les pieds avant sont en métal tubulaire, légers et fins en comparaison avec les pieds arrière faits d’une feuille de tôle d’acier pliée.
Ainsi profilés, ils empêchent d’éventuelles déformations causées par le balancement.

La chaise donne ainsi une impression de stabilité, de solidité, avec une certaine économie de moyens.

La résistance est l’un des principaux soucis de Prouvé : « Dans mon esprit, il fallait qu’une chaise soit légère.
Une chaise casse toujours à la jointure arrière entre les pieds et l’assise. C’est la raison pour laquelle tous mes meubles ont des formes d’égale résistance. »

Jean Prouvé Designer et humaniste

 

Le design Jean Prouvé aujourd’hui

Les meubles Jean Prouvé sont réédités aujourd’hui par l’entreprise Suisse Vitra http://www.vitra.com/fr-be/corporation/designer/details/jean-prouve

Les meubles originaux Jean Prouvé sont vendus aux enchères à des prix records.
L’œuvre de Jean Prouvé fait l’objet de nombreuses expositions dans le monde et ses maisons démontables et légères sont reconstitués par des passionnés

http://www.patrickseguin.com/fr/designers/jean-prouve-architecte/videos/

Autre exemple de design de l’Union des Artistes Modernes

Chaise longue LC4 par Le Corbusier, Pierre Jeanneret et Charlotte Perriand – Architectes et designers Français – 1928

Chaise-LC4-LeCorbusier

Ces trois architectes et designers étaient membres fondateurs de l’Union des artistes modernes et entretenaient des relations étroites avec Jean Prouvé.

Les Architectes Le Corbusier ( Charles-Édouard Jeanneret-Gris ) et son cousin Suisse Pierre Jeanneret sont associés au sein d’un même cabinet.
Ils chargent la jeune designer Charlotte Perriand du design du mobilier destiné à équiper les bâtiments.

Leur collaboration durera 10 ans

Les années Japonaises de Charlotte Perriand

Version en bambou de la chaise longue LC4 par Charlotte Perriand

LC4-BambouCharlotte Perriand est restée au Japon entre l’automne 1940 et l’hiver 1942. Elle y a été invité par Junzō Sakakura avec qui elle avait travaillé dans l’atelier de Le Corbusier entre 1931 et 1936.

Charlotte a été influencé par la suite dans son design par ce voyage au Japon. Des designers Japonais se sont également inspirés de son travail dans les années 1950.

 

Fiche de synthèse sur l’architecte LeCorbusier et la chaise longue LC4 réalisée par des élèves de 3ème

 

puce-flecheLe stylisme ou le retour du style

Lors de la crise économique de 1929 aux Etats-Unis, on constate que le « look » d’un objet devient un argument de vente. On re-design les objets du quotidien.

Les premières grandes agences d’esthétique industrielle voient le jour.

Raymond Loewy, dTaille-crayonesigner américain d’origine française, prétend que « la laideur se vend mal« .

Le design renoue ainsi avec une esthétique qui ne doit plus grand chose à la fonction : un taille crayon a-t-il besoin d’être aérodynamique ?

Raymond Loewy est a l’origine d’un nouveau style streamline ou streamlining, qui s’inspire de la forme aérodynamique de la goutte d’eau, son œuvre est très importante, il a créer le design de nombreux objets des années 30 ainsi que de nombreux logos.

Raymond Loewy le fondateur du design industriel

Raymond Loewy est né en 1893 à Paris, l’une de ses premières réalisations, à quinze ans, est un modèle d’avion-jouet, dont l’hélice est mue par un élastique et qui gagne la coupe aéronautique Gordon Bennett, section modélisme, en 1908.

Il a été décoré de la Légion d’honneur, non pour son travail de designer mais à titre militaire.
Il a participé à la première guerre mondiale dans les armées Française avant de partir ensuite aux Etats Unis.

Il  prit sa retraite à l’âge de 87 ans, en 1980, et retourna s’installer dans sa France natale.

Une fondation gérée par sa femme puis sa fille a été créée pour récompenser les initiatives dans le monde du design industriel à l’international, ainsi que pour préserver le souvenir de Raymond Loewy.
Un prix annuel de 50 000 € est délivré aux designers les plus méritants, et en reconnaissance de leurs parcours de vie. Philippe Starck et Dieter Rams l’ont remporté en 2004 et 2007, respectivement.

http://www.raymondloewy.org/

Le style streamline en images 

puce-fleche Le design scandinave

Né dans les années 1930, le design scandinave appartient au modernisme, mouvement marqué par le fonctionnalisme et la simplification des formes.

Par contre dans le design scandinave, seules les matières naturelles (bois, cuir, chanvre, etc.) sont utilisées.

Les designers appartenant à ce style utilisent des techniques novatrices permettant de fabriquer des objets en série à prix raisonnables.

Le but du design scandinave est d’améliorer la vie quotidienne et de nombreux designers se sont donc concentrés sur la maison : mobilier, luminaires, textiles, vaisselle, etc.
Dans leur travail se retrouve souvent une forte relation à la nature visible dans le mélange de l’abstraction et des formes naturelles (rive courbe d’un lac, écorce d’arbre, fragments végétaux, etc.)

Mobilier-style-scandinave

Ces fauteuils et ce tabouret font partie du design scandinave de par leurs matériaux et leurs formes épurés.

Certains mobiliers du design scandinaves font partie en plus du design organique quand les courbes évoquent des formes naturelles.

 

puce-flecheLe design organique

Alvar Aalto ainsi que Arne jacobsen designer Danois sont les pionnier du design organique, c’est à dire avec des formes et des matériaux en harmonie avec la nature.

Alvar Aalto à beaucoup utilisé la technique du contreplaqué collé et courbé notamment pour le fauteuil 41.

Devant les commandes nombreuses de clients Alvar Aalto créer avec sa femme l’entreprise Artek http://www.artek.fi/ celle ci existe toujours et exporte du mobilier partout dans le monde.

 

puce-flecheNouveaux matériaux, nouvelles formes, nouvel art de vivre

Charles et Ray Eames – 1948

Charles et Ray Eames sont un couple d’architecte, designer et artistes Américains, leur première création la chaise RAR en 1948 à été réalisé avec de la fibre de verre, ils ont ensuite réalisé de nombreuses variantes mais cette fois en matière plastique Polypropylène.

chaises-eames

 

Chaise Panton – 1959 par le designer Danois Verner Panton

Le Danois Verner Panton reprend à la fin des années 1950 l’idée du siège Zig-Zag imaginé avant guerre par le designer Hollandais Gerrit Thomas Rietveld (mouvement De Stilj).

chaise-zigzag-et-panton

C’est à dire l’assise et le piétement en une seule pièce

Mais cette fois ci il utilise un nouveau matériaux la matière plastique  ce nouveau matériaux lui permet d’obtenir une forme nappée unique d’une extrême fluidité.

La technologie des années 1960 à 1999 ne permettait pas ni d’obtenir rapidement le moulage d’une chaise ni d’avoir un plastique résistant à plusieurs années.

Ce n’est que en 1999 avec un procédé de moulage par injection d’une seule pièce avec du plastique polypropylène que cette chaise à put être de bonne qualité et commercialisé enfin à un prix abordable.

Elle fut la première chaise en plastique moulée d’une seule pièce.

Des explications à propos de cette chaise sur le site de son premier fabriquant, le distributeur Vitra .

Vidéo sur le procédé de fabrication actuel de la chaise Pantom

 

Chaise tulipe par le designer finlandais Eero Saarinen en 1956

chaise-tulipeCette chaise est d’un style moderne, fabriquée avec des matériaux expérimentaux à son époque, tels que la fibre de verre et l’aluminium.

« J’ai voulu créer […] une chaise d’une pièce » déclare Saarinen. Cette chaise est en effet conçue de façon que le pied (en aluminium) se transforme progressivement en l’assise (en fibre de verre).

Cette création partage une approche similaire à certains des bâtiments de Saarinen où les éléments architecturaux (colonnes, poutres, voûtes, auvents) sont fusionnés en un ensemble unique.

 

 

 

puce-flecheÉpoque contemporaine

La France découvre l’esthétique industrielle

Après la seconde guerre mondiale l’Union des Artistes Modernes renaît sous la forme d’une association « formes utiles » la France découvre l’esthétique industrielle.

Au sein de l’agence Technès qu’il a créer Roger Tallon approfondit la voie ouverte par l’industrial design des années 1930, en donnant aux objets de la vie professionnelle une qualité esthétique qui va de pair avec la valeur d’utilisation.

Roger Tallon c’est plus de 400 objets cultes dont la plupart font parti de votre quotidien.

 

En savoir plus sur Roger Tallon

 

Le design « moins mais mieux »

 

objets-dieter-rams

Dieter Rams a étudié l’architecture ainsi que la menuiserie de 1943 à 1957.

Après avoir travaillé pour l’architecte Otto Apel entre 1953 et 1955, il rejoint le fabricant des appareils électroniques Braun où il est devenu chef de la conception en 1961, poste qu’il a gardé jusqu’en 1995.

Rams a expliqué son approche du design avec la phrase « Weniger, aber besser » qui se traduit librement par « Moins, mais mieux ».

Beaucoup de ses réalisations – cafetières, calculatrices, radios, matériel audiovisuel, appareils électroménagers et produits de bureau – ont trouvé leur place dans de nombreux musés dans le monde entier.

Dieter Rams a énoncé les dix principes du bon design, le designer Anglais Jonathan Ive responsable du design des produits Apple a essayé de suivre les dix principes de Rams avec le succès que l’on connais.

Les 10 principes du bon design selon Dieter Rams

Un bon design :

Innovateur  

La technologie évolue chaque jour, ce qui donne la possibilité de créer un Design nouveau.

rend-un-produit-utile  

Le design doit être utile au produit et non l’inverse

est-esthetique  

La conception (fonction) bien réalisée ne manque pas de beauté. ( la forme suit la fonction ). L’esthétisme doit être vu comme une qualité pratique et non de décoration

rend-un-produit-comprehensible  

Le design doit exprimer l’utilisation de façon intuitive

est-discret  

La simplicité et la neutralité permet au produit de s’adapter à tout environnement

est-honnete  

Un design honnête ne doit pas tromper l’utilisateur sur la qualité du produit

produit-indemodable  

Un bon design permet à un produit de perdurer sans être soumis aux changements de mode

detail  

Un bon design ne laisse rien au hasard, les détails font la différence

respectueux-environnement  

Un bon design préserve l’environnement en minimisant la pollution physique et visuelle

minimaliste  

Moins, mais meilleur ( less but better )

 

L’école d’Ulm – 1953 – 1968

L’école d’Ulm (1953-1968) a été fondée par d’anciens du mouvement Bauhaus.

Son origine remonte à 1946, lorsqu’un groupe d’intellectuels décide d’instaurer un enseignement humaniste et démocratique pour accompagner la reconstruction matérielle de l’Allemagne.
Cette école prône l’objet fonctionnel qui doit apparaître dans sa pure vérité, dépourvu des artifices traditionnels de séduction.

L’enseignement évolue en privilégiant la rigueur scientifique, seule capable d’aboutir à la Gute Form.

Puis à travers la revendication de l’engagement moral du designer, l’école devient un lieu de débats et de prises de positions politiques contestataires.
Les pouvoirs publics finissent par couper les crédits et l’école doit fermer. Comme le Bauhaus, elle a profondément marqué son époque et influencé de nombreuses grandes entreprises.  Braun est l’exemple le plus caractéristique, Dieter Rams a enseigné à l’école d’Ulm.

 

Dieter Rams, un inspirateur pour Jonathan Ive designer chez Apple

« Apple est la seule entreprise à même de concevoir des produits selon les principes que j’ai édictés » Dieter Rams
 

 

puce-flecheFin des années 60 et années 70, anticonformisme et rejet de la société de consommation

Tandis que la société de consommation fait l’objet d’une remise en question radicale, c’est la marginalité, musicale, vestimentaire, artistique, qui donne le ton.

siege-pouf

Cet anticonformisme s’exprime notamment dans la recherche d’un nouveau confort, avec des meubles bas, au ras du sol.

Ainsi les designers Italiens Piero Gatti, Cesare Paolini et Franco Teodoro imaginent une poche de Skai remplie de billes de polystyrène expansé, qui prend la forme du corps lorsqu’on s’y assied.

 

 

 

 

Des designers osent utiliser des matériaux d’emballage, finissant normalement à la poubelle comme le carton.
chair-wiggle-side-chair-1972

Tel est le cas de la Wiggle Side Chair créée en 1972 par l’architecte et designer Frank Gehry.

Le designer à voulu également rendre un hommage à la chaise  Zig-Zag de Rietveld (1934)

 

 

 

 

 

 

puce-flecheNouvel aérodynamisme et Bio design – années 1980 à nos jours

Relancé par la conquête spatiale, un nouvel aérodynamisme voit le jour.

C’est le retour des lignes courbes dans le design automobile, cette fois l’aérodynamisme a la fonction de réduire la consommation de carburant pour les véhicules suite a la très grande augmentation du prix du pétrole, on peut citer comme exemple les concepts car Vesta de Renault, ou Probe V de Ford, ces véhicules sont restés à l’état de prototypes, mais ont inspiré les designers et ingénieurs des véhicules actuels.

D’autre moyen de transport comme les motos Honda et Suzuki avec leurs carénages profilés deviennent plus aérodynamiques.
Le phénomène affecte aussi les nouveaux trains à grande vitesse : le TGV Atlantique dessiné par le Français Roger Tallon retrouve le souffle du design américain dans sa période streamline de la fin des années 1930.

Ces recherches sur la courbe aboutissent aussi au « bio-design » dont les formes fluides s’imposent dans l’industrie automobile et gagnent, avec le travail de Luigi Colani, peu à peu l’ensemble des objets de la vie domestique.

Luigi Colani inventeur du bio design

 Luigi Colani est designer Allemand d’origine Italienne par son père et Polonaise par sa mère.

Après des études de sculpture et peinture aux Beaux-arts de Berlin, Luigi Colani étudie l’aérodynamique à la Sorbonne à Paris de 1949 à 1952.

Des années 1950 à aujourd’hui il reconçoit l’aérodynamique des automobiles pour des constructeurs comme Fiat, Alfa Romeo, Lancia, Volkswagen, Ferrari, Lada, BMW etc. Il travaille également pour l’aviation pour des constructeurs tels que Rokwell ou Boeing en sculptant des avions polymorphes équipés d’hélices expérimentales.

Son travail s’oriente autour de l’homme et de son rapport optimal et efficace à l’objet et à son interaction avec son environnement, les formes sont inspirées de la perfection de la nature elle-même ; et sont loin d’un « effet de style », c’est de conception utile dont son œuvre fait preuve.

Voici ci-dessous quelques réalisations de Luigi Colani

1-bio-design-luigi-colani

 

3-Voiture-luigi-collani

2-Cannon-Colani

 

 

 

 

 

 

 

 

Réfrigérateur Oz – design de Roberto Pezzetta pour l’entreprise Italienne Zanussi en 1994

4-refrigerateur-zanuzzi

Chaise végétale par les designers Français Ronan et Erwan Bouroullec en 2009

5-chaise-vegetale-26-chaise-vegetale-bouroullec

 

Chaise Master – 2010 – Philippe Starck

Philippe Starck est le designer actuel le plus connu, il a travaillé pour différents objets très différents, la décoration de bâtiments, hôtels …

chaise-master-philippe-starck-2_1

Éditée par Kartell depuis 2010 la chaise Master n’est pas la plus connue des nombreuses chaises Philippe Starck, mais elle convient très bien pour clore cette brève histoire du design car elle juxtapose les silhouettes de trois chaises mythiques la série 7 de Arne Jacobsen, le fauteuil Tulip signé Eero Saarinen et la chaise Eiffel de Charles Eames.

 

Imprimer